niveau moyen

la pâte à galettes bretonne

Goût : salé

La recette est très simple mais si faire des crêpes s’avère être un jeu d’enfant, faire des galettes demandera un peu plus d’entrainement !

La galette bretonne salée, appelée aussi galette de blé noir ou de sarrasin ou encore crêpe salée dans certaines régions de Bretagne, se mange en plat principal avec différentes garnitures salées et accompagnée d’une bolée de cidre pour les amateurs. Traditionnellement, la pâte à galette est composée de seulement 3 ingrédients : de la farine de blé noir (ou farine de sarrasin), de l’eau et du sel. Il existe cependant quelques variantes avec des ajouts possibles d’ingrédients pour améliorer la préparation de la pâte tels qu’un œuf pour donner une belle coloration à la cuisson ou encore de la farine de froment (farine de blé fluide) pour faciliter l’étalement dans la poêle. Voici donc la recette de la traditionnelle pâte à galettes bretonne ! 

La préparation de la pâte à galette bretonne

  • 500 g de farine de sarrasin (farine de blé noir)
  • 15 de gros sel
  • 1 L d’eau froide (à ajuster) 
  • 1 œuf 
  • De l’huile pour la cuisson
  • un saladier
  • une balance 
  • un verre mesureur
  • une cuillère en bois ou un fouet
  • une poêle ou une galétière 
  • une louche
  • une spatule 
  • dans l’idéal, un râteau à galette (rozell) 
  • Mélangez la farine et le sel dans un saladier.
  • Faites un puits au centre et versez l’eau très progressivement tout en mélangeant à l’aide d’une cuillère en bois ou d’un fouet si cela est plus facile. On doit obtenir une pâte lisse et épaisse.
  • Ajoutez ensuite l’œuf. C’est une option dans la recette traditionnelle mais il va permettre de détendre un peu la pâte et donnera ensuite à la cuisson une belle coloration.
  • Couvrez votre saladier avec un torchon et laissez reposer la pâte plusieurs heures (voir une nuit entière) au sec et au frais mais pas au réfrigérateur.
  • Avant de passer à la cuisson, mélangez de nouveau la préparation et ajoutez un peu d’eau si la pâte est trop épaisse.

LA CUISSON DES GALETTES

  • Chauffez et graissez généreusement votre poêle avec un papier essuie-tout imbibé d’huile. 
  • Versez une louche de pâte, puis inclinez la poêle afin de répartir la pâte sur toute la surface. C’est à ce moment là, que vous pouvez utiliser le fameux rozell (râteau en bois)
  • Faites cuire la première face de la galette puis retournez la galette à l’aide d’une spatule et faites cuire la seconde face. Réservez ensuite la galette au chaud sur une assiette. 
  • Renouvelez jusqu’à épuisement de la pâte et surtout n’oubliez pas de huiler votre poêle entre chaque galette.
La première galette est souvent ratée mais pas de panique, il faut simplement un peu de temps pour doser la bonne quantité de pâte et un peu de pratique pour trouver le coup de main !

ASTUCES

La cuisson de la galette est l’étape la plus délicate. Alors, pour réussir vos galettes, n’oubliez pas de laisser reposer votre pâte à galettes plusieurs heures avant. Et, dans l’idéal, faites les cuire dans une galétière, une poêle spéciale en fonte, à fond plat, plus grande que la poêle à crêpes. Et pour ceux qui possèdent un bilig (l’appareil traditionnel breton pour cuire les crêpes et les galettes), c’est encore mieux !
Et puis l’astuce pour étaler ses galettes dans la poêle, c’est donc d’utiliser un rozell, le râteau breton permettant d’étaler la pâte en un tour de main pour les plus confirmés. 
 

IDEES DE RECETTES DE GALETTES bretonnes

Il suffit juste de réchauffer votre galette dans une poêle avec un peu de beurre et d’ajouter la garniture de votre choix et il existe de nombreuses idées pour garnir vos galettes et ainsi varier les plaisirs. Voici donc quelques idées pour déguster ces galettes bretonnes en plat principal :
 
La galette complète jambon œuf fromage
La galette au noix de Saint-Jacques et fondue de poireaux
La galette pommes et andouille de Guémené
La galette au lait ribot
Et bien sûr la fameuse galette saucisse.